Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 15:38
Brrrr

Ce matin, en voyant la pluie tomber et les 5,5 °C au thermomètre, j'ai finalement préféré la voiture au vélo pour aller au bureau. Et oui, la sédentarisation, ça ramollit ! ;o)

Enlevez encore entre 3 et 6 °C au temps de ce matin et vous aurez un échantillon de la météo qui m'a accompagnée pendant une semaine sur la Dempster mi-septembre (entre -2 et +2 °C avec neige ou pluie, en fonction). Pas étonnant, finalement, que j'ai passé 7 jours à m'installer, maniant frénétiquement, 8 heures par jour, la scie, la hachette, la plane ou la tarière plutôt que de sortir mes pinceaux et ma boîte d'aquarelle ;o)

Un de ces jours, d'ailleurs, il faudra que je vous présente un peu plus en détail mes différentes constructions qui, aujourd'hui, affrontent les premiers assauts de l'hiver accrochés dans quelques gros arbres du coin en attendant mon retour.

@ suivre...
Repost 0
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 15:04


Encore moi !

Je viens de trouver la "vraie" page du site Danois qui parle,
entre autre, de ma pomme . C'est ici
À vos traducteurs automates pour de nouveaux délires linguistico-hilarants.
(J'y vais de ce pas !)
...

Ah ah ah ... voilà la traduction !
L'hilarité est effectivement au rendez-vous
(si quelqu'un parle Danois !... :o)




Route des chevaliers fous

Wilderness attire tous les types d'aventuriers.

Par Jørgen Ullerup et de Lars
Publié le 27-09-2008

Inuvik

"Vous ne pouvez pas faire d'omelette sans casser des œufs», les sons plus ou moins un vieux proverbe français, mais il n'est pas ce que Philippe Rabagnac ont à l'esprit quand il est là avec votre pouce dans le temps à la route Dempster dans la nature sauvage canadienne.

Par lui-même, les 50 ans Français, 80 kg d'engins dans un sac à dos modèle XXL et trois grands sacs. Grand bagages ressemblent à une garantie que ses chances de l'être est de moins d'un ours polaire de chances d'obtenir les clés de l'opérateur de poissons de la voiture.

"C'est quelque chose que vous pouvez vous asseoir sur les sacs dans le temps d'attente», a déclaré JP Les explorateurs de l'Arctique et de compassion photographe prend des manifestants de manière efficace sur l'un des sacs. Sans prêter attention à la poubelle.

"Non, je ne suis pas, parce que j'ai des œufs à l'intérieur, vous vous asseyez sur. Ou a été, «équivalent français est l'homme et la lutte contre la guerre intérieure de maintenir une attitude amicale.

Car il a été aggravée par les choses que ubagt æggekage dans son sous-vêtements. Dans depuis 22 jours a lui-même, en tant que chef d'un petit groupe de Français pagaie à travers l'immense delta du fleuve Mackenzie dans de petits canots. Pas un voyage à tøsedrenge.

"Je vient de donner au groupe un ensemble d'instructions sur la façon dont ils doivent être absolument tranquille et soumis voix, si nous avons été attaqué par un grizzli, l'ours polaire. Comme un mauvais service que forvildede en camp quelques heures plus tard à la recherche d'un renne, ont tous crier dans toutes les directions », dit-il avec un add-on qu'il a finalement persuadé la porter à disparaître.

Philippe Rabagnac maintenant sur le chemin du retour à Paris. La longue route. Heureusement, il a suffisamment de nourriture pour deux semaines dans un des sacs, matériel de survie dans une deuxième et une tente dans un troisième. Il peut donc se permettre de passer quelques semaines de plus à l'attelage-randonnée tout au long de la route Dempster.


(La suite parle d'autres fous ;o)

Le "fou (de la Dempster)", c'est moi qui leur avais suggéré, comme titre. Le sympathique "chevaliers" (Allusion à Alonso Quijano ?) n'était pas prévu ;o)

L'histoire des œufs est vraie ! (je l'avais oubliée)
Une fois sur la route, le photographe me dit "— Pour la photo, tu devrais t'assoire sur les sacs, comme ça ! " Et de s'assoire, pour me montrer, sur le sac d'intendance ou reposait une boîte de 6 œufs bien frais ! "l'homme et la lutte contre la guerre intérieure de maintenir une attitude amicale", c'est le petit supplément journalistique pour pimenter le récit (Je connais ! Ces spécimens, j'en forme de temps en temps ! ;o) ou de l'humour trop subtil pour le robot-traducteur car, rassurez-vous, j'ai gardé une attitude amicale sans avoir recours à la guerre intérieure. J'ai juste craint pour mes papilles. Mais les œufs étaient bien calés dans une boîte en plastique adaptée et n'ont souffert, ni des kilos du grand photographe, ni des nids de poules de la piste, passés le lendemain à 140 km/h, ni du froid, ni des maraudeurs roux.

@ suivre...

Repost 0
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 13:55


Mini, mini, mini...

... tout est mini dans notre vie... chantait déjà Jacques (
l'autre).

Et oui, de nos jours, tout se miniaturise à l'extrême.
... Surtout les téléphones !!! (Enfin... pas tous !...  ;o)

Non, non, ce n'est pas une image exclusive, extraite du prochain James Bond. En tout cas, ils ne m'en ont pas encore parlé... (Argh, voilà que la star-mania me reprend !)

Merci à mon coéquipier de canoë sur la Porcupine River et homonyme, Philippe, qui m'a envoyé cette photo ce WE (et qui s'est tordu le cou pour pouvoir la prendre ! ;o).

@+
Repost 0
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 19:06
Bonjour à toutes et tous,

je devais me rendre à Bordeaux ce dimanche et je suis finalement parti en République Tchèque pour raisons familiales.
Pas tout à fait la même direction, ni sans doute le même temps !
Le brouillard a été souvent (mais pas toujours) au rendez-vous et la neige y était annoncée pour cette semaine !

Je n'étais pas là-bas pour du tourisme, mais j'ai quand même pensé à mon fan-club et vous ai rapporté quelques photos prises hier après midi à Žd'ár nad Sázavou (Moravie - À 130 km au Sud-Est de Prague) et dans la proche forêt (superbe) où nous avons fait un affût infructueux (Nous n'avons vu qu'une belle chouette blanche et... une araignée ;-). La veille en revanche, en rentrant de Bohême (60 km plus au nord) nous avions pu admirer dans les pinceaux jaunes des phares des voitures un daim et deux biches :-)

@ bientôt
Philippe



Le château de Zdar
vu par l'arrière

Deux époques radicalement différentes se côtoient
Brumes et mystères (mist-hair) de la profonde forêt morave

Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 15:47


@ suivre...

Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 19:05

Juste avant de partir d'Inuvik pour redescendre vers le Sud en stop par la Dempster Highway, j'ai rencontré au B&B une équipe de journalistes Danois en reportage dans le Grand Nord (Groenland, Nunavut, Territoires du Nord-Ouest, Alaska et Sibérie).
Le matin de mon départ, après un petit entretien (Le chef d'équipe parlait français !) ils m'ont déposé avec toutes mes affaires, à quelques kilomètres de la ville, et m'ont pris en photo sur toutes les coutures pour alimenter leur "carnet de voyage" journalistique.
Le lendemain, je les ai revus à Fort MacPherson. Ils se sont arrêtés pour me saluer, mais leur voiture était trop chargée pour pouvoir me conduire plus loin. Ils n'allaient de toute façon pas jusqu'au Yukon.

Ce matin, j'ai trouvé sur Internet leur fameux "carnet de voyage" avec une photo de ma pomme espérant l'arrêt d'une première voiture.
Pas extraordinaire cette photo (contraste un peu fort), mais le temps maussade n'aidait pas. Et puis, ça me fait un souvenir amusant et original de plus ! ;-)
Le texte sous la photo dit, en gros, que je pars sur la Dempster en stop avec du matériel et de la nourriture pour plusieurs semaines. Je ne sais pas s'il y a autre chose autre part sur le site du journal car je parle moins bien Danois que Mongol. Si vous trouvez mieux, dites-moi.

Une bonne occasion en tout cas de publier un nouvel article car mon "blog rank" est en chute libre ces derniers jours :o/
Le "blog rank", c'est l'indice de popularité...

Mes aventures en Danois, c'est ici ! :o)

@ suivre...
Repost 0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 16:20
Une petite tranche de vie vagabonde parmi bien d'autres pour montrer que la providence n'est jamais très loin quand on est en route :o)

Le 23 septembre dernier, je suis sur la Dempster Highway à faire du stop pour rentrer prendre mon avion à Whitehorse (210 km de piste puis 490 km de goudron). J'ai trois jours de marge, mais avec le prix de l'essence, le stop n'est plus trop à la mode et il ne passe en moyenne sur la Dempster que 20 véhicules dans les deux sens en une journée (Un peu moins que sur le périphérique parisien !... ;o) ; ce n'est donc pas gagné !



Il m'a fallu toute la matinée et un bout de l'après midi pour démonter mon campement. Maintenant, il est 19:00 et cela fait 4 heures que j'attends en plein-vent (le soleil est parti !).

Depuis un moment déjà, je me dis qu'il est trop tard pour trouver une voiture qui m'emmènera d'une traite sur 700 km et, si je me fais déposer en cours de route, j'aurais sans doute plus de mal à trouver quelqu'un d'autre demain sur la Klondike Highway. J'ai froid et très envie d'aller au plus vite remonter ma tente, refaire un feu (il ne fait plus que 5 °C), et passer une bonne nuit avant de reprendre le stop plus tôt demain (juste en début d'après midi, c'est la meilleure heure, ici !).
Mais, aller, je donne encore une demi-heure à la providence avant de repartir vers la forêt avec mes 60 kg de bagages (Ce ne serait pas la première fois qu'elle se manifesterait alors que l'évidence dit le contraire et que le raisonnable commence à s'impatienter).

Tient ! La voilà !

15 mn plus tard (pile) une grosse voiture (Yukon XL !) apparaît dans le virage au bout de ma ligne droite, passe, s'arrête un peu plus loin, fait marche arrière et stoppe à ma hauteur. La vitre descend et le conducteur me demande où je vais.
"- Ben, vers le Sud !... ;-)"
"- On peut t'emmener jusqu'à la fin de la piste !"
C'est un peu ce que je craignais à cette heure tardive, mais j'ai froid et j'accepte quand même.
Le chauffeur et ses deux passagers sont des Inuits d'Aklavik (Delta du Mackenzie). Ils vont jusqu'à Pelly et sont en route depuis le matin.

Quelques heures, 210 km de graviers tassés et quelques tempêtes de neige plus tard, après un magnifique coucher de soleil dans les montagnes, nous arrivons à la route goudronnée. Je sais que je peux planter ma tente à proximité (je l'ai déjà fait en 2000), mais, comme ils continuent un peu vers le Sud, je leur demande s'ils peuvent me laisser un peu plus loin. Ce sera toujours ça de gagné pour le lendemain.

La providence avait déjà bien fait son boulot, mais elle en remet gracieusement une couche !

Ils me disent "- Oh, mais si tu veux continuer, en fait, on va cette nuit jusqu'à Whitehorse après un arrêt professionnel de quelques minutes à Pelly (à un tiers du chemin) ! On arrivera à Whitehorse vers 5 heures du matin. Si ça te va !..."
Rouler toute la nuit, ce n'est pas le plus agréable des programmes (même si la voiture est confortable et mes coéquipiers sympas) et arriver à 5:00 m'obligera à attendre plusieurs heures dans le froid l'ouverture de l'auberge de jeunesse, mais au moins, je suis sûr de ne pas rater mon avion... J'accepte !

La providence fait du zèle, je n'en attendais pas tant !

Un peu avant Pelly, mes Inuits apprennent par téléphone que tous les hôtels de Whitehorse sont complets à cause du 100e rassemblement national des pompiers du Canada et qu'ils n'auront pas de chambre en arrivant. Ils décident alors de rester dormir à Pelly dans une chambre de motel et rabattent les banquettes de leur van pour que je puisse y dormir confortablement ! Il est 23:00, départ demain matin à 7:00 ! :o)))
- : -
Après une très bonne nuit (pour moi en tout cas) et une route dans le brouillard, nous sommes finalement arrivés en fin de matinée à Whitehorse frais et dispos !

Cerises sur le gros gâteau du voyage aventureux
du voyageur confiant :


  • Mes "Samaritains" m'ont accompagné jusqu'à la porte de l'auberge, attendant d'être certains que j'y trouverai une place ! (Ce ne fut pas le cas dans la première, alors on est reparti vers la seconde).
  • Ils n'ont jamais, au grand jamais, voulu que je paye ni ma part d'essence, ni le copieux petit-déjeuner pris en cours de route dans un café de Carmacks !
Et vous savez quoi ?
  • Au moment de nous séparer, ils m'ont remercié... d'avoir égayé leur voyage !!!!!!

Qu'ajouter ?...
Rien !
À part un grand merci à Billy, Daryn, Allen et... à la providence !... :o)


@ suivre...
Philippe

Repost 0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 19:03


Bon WE ! ;o)

Je profite de ce samedi pour vous donner deux adresses où voir de 
nouvelles photos du Yukon cet été.

Tout d'abord les photos de Jean-Marc M. (Participant au deuxième séjour - Rivière Porcupine). C'est ici.

Ensuite, mes photos plus "artistiques" dont j'ai fait un album sur mon blog du même nom. Comme je ne veux pas les mettre en double sur le web, voici le lien.

Mon arrivée à Whitehorse sous la pluie (passage symbolique du "civilisé" au "nature")

Pour mes autres photos, je travaille toujours dessus quand j'ai un peu de temps. J'ai déjà préparé et commenté la moitié des photos de la Big Salmon. Dès que c'est terminé, j'en fais un album ici et je passe aux suivantes.

@ suivre
Philippe


Repost 0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 19:37
Coucou tout le monde,

me voici donc de retour au bercail, loin des loups du Yukon (préférables en bien des points à d'autres sortes moins exotiques...  ;o)

J'ai atterri sans encombre et avec tous mes bagages (pas gagné au départ de Whitehorse car l'avion était en surcharge !) à Roissy et, après un petit passage éclair chez moi, ai filé directement au Festival des Globe-Trotters (20e du nom !) pour y tenir vaillamment mon stand (Voyager en hiver + la Laponie à ski + le Yukon en canoë).
J'ai tenu le coup car je me suis bien gardé d'aller visionner un quelconque film (malheureusement) qui m'aurait aussitôt transporté dans une salle intérieure encore plus obscure.
Exception faite, tout de même, pour le concert de clôture exécuté par Marc Vella.
(Je vous conseille la visite sans modération de son site : c'est bon pour la santé ! ;o)
Je ne suis donc (pour l'instant) pas trop décalé car le festival m'a obligé à dormir aux heures françaises. Samedi soir, après plus de 30 heures de veille, je n'ai d'ailleurs pas eu trop de mal à sombrer dans une nuit sans rêve.
En prime, la transition s'est faite en douceur car j'ai passé ces deux jours à parler voyage avec des amoureux des hyménoptères (...dans les jambes !... :o)

Merci à celles et ceux qui sont passés me voir et m'ont aidé à ne pas m'endormir, le nez écrasé sur ma table et mes documents ! :o)
Remerciement tout spécial à la blondinette fille de Marc sub-cité (7 ans et demi !) qui a tenu mon stand pendant que j'allais déjeuner dimanche midi et a fait la promotion de mes dessins à tous les passants ;o) (bisoux !)

Maintenant, le travail a repris ! J'ai déjà des rendez-vous et des cours à donner, mais je vais quand même essayer, entre deux, de mettre en ligne de nouvelles photos de cette balade hydrolique et lointaine.
En attendant, vous pouvez aller voir celles de Gilles. Gilles qui a participé à la seconde descente de rivière. C'est ici.

Biz et à bientôt pour les zimages
Philippe

Un pas plus loin pour voir si, derrière l'horizon, la terre est toujours ronde
— PhR —
Repost 0
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 02:47

Et voici quelques photos promises pour vous faire patienter avant mon retour et pour que vous puissiez mieux aprecier la difficulte de celui-ci ;o)
J'en envoie peu car la liaison est lente cet apres-midi.

@ tres bientot
Philippe


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

A Inuvik (même pas peur :-p ) :



Une partie de mon campement sur la Dempster
(après disparition de la neige !) :




Une image "comme ca" :



Ma dernière petite balade avant de quitter la Dempster Highway
(pas une trace humaine à perte de vue) :




Ce matin à Whitehorse (il a fait - 4° C, cette nuit !) :



Bon, aller, il est 18:00 et je n'ai pas encore fait mon sac (demain réveil à 5:00 !)

@ suivre....


Un pas plus loin pour voir si, derrière l'horizon, la terre est toujours ronde
— PhR —

 

Repost 0

Présentation

  • : Un pas plus loin...
  • Un pas plus loin...
  • : Les carnets de voyages de Philippe Rabagnac - Guide en Laponie finlandaise (hiver 2011) - Le tour du Sapmi en solo (hiver 2008) - Vie de trappeur au Yukon - Et autres balades...
  • Contact

N'oubliez pas...

Commentaires Blog Lokikirja

Recherche

Commentaires

Pour signer mon livre d'or, c'est ici !
Visiteuses, visiteurs n'hésitez pas à me laisser des commentaires (voire un simple petit coucou), quand vous passez par ici...
Juste pour m'encourager...  ;o)
Si vous rencontrez des problèmes pour laisser un commentaire, lisez ce billet.
Si vous voulez m'envoyer un mel, c'est ici

Archives

Droits

Les textes, photos et illustrations publiées sur ce blog sont soumis aux droits d'auteurs. Leur publication (sans modification) sur le web (hors sites commerciaux ou illégaux) est autorisée, à condition de citer l'auteur, la source et de créer un lien vers cette page. L'utilisation sur support papier, cd-rom, DVD ou en vue d'une projection est interdite.

L'auteur de ce blog n'est pas responsable du contenu des commentaires.