Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 21:20
undefined
Chaque fois, c'est la même chose !

Un jour on se dit... "Il faudrait partir", puis... "Il faut partir '".
"Il y a trop longtemps que je ronronne dans ce confort douillet, aseptique et anesthésiant. Le moment est venu. Le goût est là, de nouveau... Je peux partir... Je dois partir !"

Belle décision !
Mais quand vient l'instant de remettre la machine en route, on constate que bien des rouages sont grippés. Le sable fin des habitudes, au fil des jours, des semaines, des années, s'est glissé dans les engrenages. Ça crisse, ça coince, ça grince, ça freine, ça renâcle.
Les grandes décisions ne sont jamais simples à mettre en œuvre. L'appel de la forêt déterre bien des obstacles insoupçonnés, invisibles au quotidien.
C'est d'autant plus vrai lorsque l'on veut partir relativement "raisonnablement", c’est-à-dire en ne trahissant rien du journalier et en prévoyant un retour. Partir pour grandir, non pour fuir...

Quelles sont belles et sagaces les sirènes de la raison sédentaire qui nous chuchotent amoureusement à l'oreille que tout cela ne vaut pas tant d'efforts, de sueur et de peine. Qu'il serait tellement plus sage d'abandonner d'aussi curieux projets alors même que la paresse, celle qui, surtout, ne change rien, nous tend des bras si rassurants.
Alors, pour ne pas succomber et retourner penauds dans les rangs du quotidien, il nous faut, tel Ulysse, nous attacher au mât du navire et travailler au projet, œillères vissées aux tempes, sans trop penser à autre chose, sans trop réfléchir. Avancer, avancer. Le matériel à préparer, le trajet à définir, l'intendance à prévoir, le tri des affaires, les moyens de transports... et surtout, surtout ne pas trop écouter les doutes et les craintes qui, de toute façon, s'envoleront, dès les premières secondes après le départ !
Et, encore une fois, l'on se dira..." il y a bien longtemps que j'aurais dû repartir !"

C'est, chaque fois, la même chose !...

Courage, plus que quelques jours avant que toute cette peine ne paraisse dérisoire face à la sensation de se sentir à nouveau pleinement vivant !...

Voiture_01.jpgAménagement de la voiture (photo prise tout à l'heure, après être rentré de l'avitaillement)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

evelyne C 22/01/2008 15:16

Ton constat est très naturel philippe, c'est une des étapes du voyage pour ceux qui ont un peu de plomb dans la tête (à mon avis). Je comprends plutôt bien cet objectif  "de se sentir pleinement vivant " et quelle meilleure motivation pour quitter un moment la routine pour observer, échanger, respirer et se "débrouiller" autrement ...merci pour tous ces échanges, avec sincéritéévelyne

Zug 20/01/2008 15:52

C'est vrai ça, moi je n'aime pas partir et je ne suis pas des plus agréable à vivre dans ces moments là. Je n'aime tellement pas ces moments que je retarde le début des préparatif toujours au maximum pour qu'il dur le moins longtemps possible...du coup il y a toujours des choses qui passent à la trape...Heureusement cela porte moins à conséquence que pour une tel expédition...Bon courage pour les derniers préparatifs, et montre nous à l'occasion l'aménagement de ta voiture.

Isabelle 19/01/2008 09:52

moi je n'ai pas d'expériences de ces longs voyages seule, mais ce que je sais c'est que j'attends avec impatience des photos du grand nord avec le Philippe en premier plan !et puis le suspens devient insoutenable.en tous les cas merci de nous confier tes angoisses, tes doutes : même des grands voyageurs comme toi peuvent douter ! ça rassure.bises et au prochain article.

Philippe R 19/01/2008 17:06

>>Et oui, quand on part comme ça, le doute fait forcément partie de la préparation. C'est, je crois, normal et même plutôt bon signe !... ;o)Philippe

henri 19/01/2008 00:55

Oui, Philippe, savoir partir n'est pas facile. J'ai eu le même sentiment chaque fois que je suis parti sur les chemins de Compostelle (5 fois déjà mais toujours avec quelqu'un d'autre). Partir seul est encore plus difficile. Bon courage Philipe. Tu as fait le bon choix. Une fois parti, tu le sauras comme les autres fois.Je suis avec toi par la pensée et aussi par la prière, puisque nous sommes croyants en marche tous les 2. La vie est un chemin. "Ecoute, écoute, surtout ne fais pas de bruit, On marche sur la route, on marche dans la nuit, Ecoute, écoute, les pas du Seigneur vers toi, il marche sur ta route, il marche près de toi"

françois 18/01/2008 21:50

Complètement d'accord avec tes réflexions sur la difficulté à partir et le bonheur une fois qu'on est lancé.Alors oui, courage pour larguer les amarres... afin de ne pas tourner en rond comme un canard dans la mare,Mais de glisser sur  les champs de neigeà défaut de chants de neige.

Présentation

  • : Un pas plus loin...
  • Un pas plus loin...
  • : Les carnets de voyages de Philippe Rabagnac - Guide en Laponie finlandaise (hiver 2011) - Le tour du Sapmi en solo (hiver 2008) - Vie de trappeur au Yukon - Et autres balades...
  • Contact

N'oubliez pas...

Commentaires Blog Lokikirja

Recherche

Commentaires

Pour signer mon livre d'or, c'est ici !
Visiteuses, visiteurs n'hésitez pas à me laisser des commentaires (voire un simple petit coucou), quand vous passez par ici...
Juste pour m'encourager...  ;o)
Si vous rencontrez des problèmes pour laisser un commentaire, lisez ce billet.
Si vous voulez m'envoyer un mel, c'est ici

Archives

Droits

Les textes, photos et illustrations publiées sur ce blog sont soumis aux droits d'auteurs. Leur publication (sans modification) sur le web (hors sites commerciaux ou illégaux) est autorisée, à condition de citer l'auteur, la source et de créer un lien vers cette page. L'utilisation sur support papier, cd-rom, DVD ou en vue d'une projection est interdite.

L'auteur de ce blog n'est pas responsable du contenu des commentaires.